À la unePolitique

Tensions à Mantes-la-Jolie, le maire retire les délégations à deux de ses adjoints

Le Maire de Mantes-la-jolie, Raphaël Cognet (DVD), vient de retirer à deux de ses adjoints leurs délégations. L’un d’entre eux, Jean-Luc Santini, Cinquième adjoint au maire en charge des travaux, urbanisme, voirie, immobilier foncier et habitat insalubre pointent du doigt des désaccords.

Dans les colonnes de Mantes Actu, Jean-Luc Santini déclare : « Je n’ai pas été averti, j’ai découvert l’arrêté envoyé à la préfecture dans mon casier en fin d’après-midi ».

« Visiblement, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ! Sans doute coupable de les avoir citées dans mon interview accordée mercredi dernier à La Gazette-en-Yvelines, le maire de Mantes-la-Jolie, en pleine dérive autoritaire, a décidé de me retirer ma délégation d’adjoint au maire en charge des travaux, de l’urbanisme, de la voirie, de l’immobilier foncier et de l’habitat insalubre.

Très Minoritaire au sein du conseil municipal, il me sanctionne tel un élu perdu et isolé, toutefois sans démentir preuves à l’appui ses dérives coupables.

Je m’étonne qu’il ne le fasse pas ! Mon sort et ma personne n’ont pas beaucoup d’importance. Mantes-la-Jolie bénéficiera de projets structurants, historiques tels l’arrivée du RER E, la suite de la rénovation du Val-Fourré et la redynamisation du Cœur de Ville.

Je m’interroge sur le suivi des dossiers en cours et le fonctionnement des services de la ville notamment pour les sujets sans référent. Quel gâchis ! Ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’il va faire baisser la fièvre ! »

Le communiqué de Jean-Luc Santin du 17/12/2022

Pour le Maire DVD de Mantes-la-Jolie, Raphaël Cognet s’explique sur les raisons qui l’ont poussé à retirer les délégations de deux adjoints au maire : Sidi El Haimer, premier adjoint  (vie scolaire, cité éducative) et Jean-Luc Santini, cinquième adjoint 5 travaux, urbanisme, voirie, immobilier foncier, habitat insalubre) dans un communiqué presse :

« J’ai découvert les propos consternants tenus par Monsieur SANTINI dans la Gazette des Yvelines. J’avais annoncé à l’issue du dernier conseil municipal que de telles méthodes seraient mises en œuvre, je ne suis donc pas étonné.

Le fait de ne pas être docile me cause bien des ennuis. Je le regrette mais je continue à me battre pour les habitants de Mantes-la-Jolie et une certaine idée de la façon dont l’action publique doit être conduite.

Je souhaite remercier les habitants pour les très nombreux messages de soutien que j’ai reçus et qui prouvent que personne n’est dupe. Notre Ville a besoin que son Maire puisse travailler en confiance avec ses adjoints, ce n’est plus le cas avec Monsieur SANTINI. Je lui retire donc ses délégations que je confie à Madame HERVIEUX.

En ce qui concerne l’affaire du « Marché du Val-Fourré », j’ai appris le renvoi devant le Tribunal correctionnel de plusieurs anciens agents de la Ville et de Monsieur Sidi EL HAIMER, adjoint.

Dans l’intérêt de la Ville, Monsieur EL HAIMER devant se concentrer sur sa défense, j’ai pris la décision de lui retirer également ses délégations. Comme depuis le début du mandat, je les exercerai. Dans cette affaire, notre Ville de Mantes-la-Jolie est victime. C’est pour cela que j’ai souhaité qu’elle se porte partie civile pour se défendre et avoir accès au dossier. Je souhaite que toute la vérité soit faire sur cette affaire qui ternit l’image de notre ville. »

Le communiqué de Raphaël Cognet du 18/12/2022

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Souscrire à la NewsLetter
JE M'INSCRIS

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter “Mureaux Actu”

Soyez au plus près de l'actualité des Mureaux 
close-link
Recevez les meilleurs articles de la semaine !
Inscription
Rejoignez 4,5K abonnés
close-image
X

Merci !

Nos rédacteurs sont prévenus.