À la uneFaits divers

Les Mureaux : La crèche People & Baby soupçonnée de maltraitance “un amalgame médiatique indigne”

La crèche du groupe People & Baby aux Mureaux fait l’objet d’une plainte pour « violence aggravée ». Une mère de famille d’un enfant de 2 ans assure avoir vu son fils se faire violemment secouer par une employée.

Après le drame le mois dernier dans une crèche People & Baby à Lyon, une mère d’un petit garçon de 2 ans accuse une salariée de la crèche People & Baby aux Mureaux, d’avoir violemment secoué son fils et a porté plainte mercredi 6 juillet pour « violence aggravée » selon la plainte que France Info a pu consulter.

Ignestra Traverso, la maman âgée de 39 ans témoigne sur la chaîne de France TV avoir assisté à la scène : « j’ai entendu : Ilyan tu arrêtes ! d’une manière très méchante et en hurlant » , « Donc là j’ai couru , je suis arrivée devant les faits : je vois « une employée » les deux mains sur les épaules d’Ilyan en train de le secouer” poursuit-elle dans son témoignage.

France Info / Paris Île-de-France 19/20H

Une enquête de l’Inspection générale des affaires sociales (l’Igas) est en cours annonce le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe à huffingtonpost.fr.

Dans un communiqué du 12 juillet, le groupe dénonce “un amalgame médiatique indigne”. «Certains médias ont osé faire un rapprochement entre ce meurtre et les conditions de travail des professionnels en crèche allant jusqu’à parler de dérives et de maltraitances, n’hésitant pas à bafouer la dignité de nos équipes.(…) Nous subissons injustement les conséquences émotionnelles d’un tel drame. Nos équipes ont versé beaucoup de larmes depuis le 22 juin. » déclare-t-il

Nous avons également interrogé une autre gestionnaire de crèches, Mme N’gricia Mendy, gérante des micro-crèches MOD2GARDE aux Mureaux qui nous déclare l’émotion suscitée par le drame à Lyon et les amalgames médiatiques que traversent les crèches.

Les crèches font l’actualité en ce moment ? avez-vous le sentiment de subir un amalgame ?

Je rappelle qu’il s’agit de faits isolés dans des structures bien déterminées. D’ailleurs des enquêtes et plaintes sont en cours, il faut laisser la justice faire son travail. La loi est là pour protéger les enfants et les familles aussi bien que les professionnels qui la respectent en grande majorité.

Comment est-ce que l’actualité est vécue dans vos établissements ?

Actuellement, il faut rassurer les parents qui ont choisi un mode d’accueil collectif, mais aussi les équipes qui s’interrogent sur leurs conditions de travail au regard des questionnements de leurs proches et l’actualité.

Pour ou contre les réformes ?

POUR évidemment, nous sommes dans l’urgence et le monde de la petite enfance a besoin de réformes. Néanmoins, le monde de la petite enfance n’a jamais été autant remis en question. D’ailleurs le « comité de la filière petite enfance » dirigé par Mme Elisabeth Laithier est en action pour réformer nos métiers. Ces dernières années nous avons pu constater une réelle volonté d’améliorer les choses. Aussi, pour pouvoir mener des actions censées, il faut pouvoir laisser les différents acteurs, les services de l’Etat, les syndicats de professionnels, gestionnaires privés et/ou publiques, réflexionner sans se presser. En effet, notre cœur de métier c’est l’humain et il serait dommage de l’oublier et qu’il en pâtisse.

Mme N’gricia Mendy / Gestionnaire des micro-crèches MOD2GARDE

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Souscrire à la NewsLetter
JE M'INSCRIS

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter “Mureaux Actu”

Soyez au plus près de l'actualité des Mureaux 
close-link
Recevez les meilleurs articles de la semaine !
Inscription
Rejoignez 4,5K abonnés
close-image
X

Merci !

Nos rédacteurs sont prévenus.