Santé

VACCINATION DES ENSEIGNANTS : EMMANUEL MACRON FIXE UN HORIZON POUR LA MI-AVRIL

Ce mardi matin, Emmanuel Macron en déplacement en visite d’un centre de vaccination à Valenciennes a abordé l’une des questions portées par les enseignants, leur inscription parmi les publics prioritaires de la campagne ciblée.

Emmanuel Macron a fixé la mi ou fin avril comme un horizon possible pour le lancement de celle-ci parmi les professeurs.

Au sujet du personnel enseignant, le chef de l’Etat a encore assuré: « Dès que nous le pourrons, je souhaite qu’on puisse avoir une campagne de vaccination dédiée ».

La priorité, c’est vacciner les plus vulnérables

« Compte tenu du nombre d’enseignants que nous avons dans le pays, je pense que ça ne serait pas responsable de vous dire aujourd’hui ou la semaine prochaine on peut le faire. (…) On sera là (mi ou fin avril, NDLR) dans une situation qui nous permettra d’envisager des campagnes ciblées sur des professions qui sont exposées, à qui on demande des efforts, les enseignants en feront légitimement partie », a-t-il ainsi affirmé. Le chef de l’Etat a cependant rappelé: « La priorité, c’est vacciner les plus vulnérables. »

sources : BFMTV

Inscription parmi les publics prioritaires

Dans un communiqué, le SNUipp-FSU réclame par conséquent l’accès prioritaire au vaccin « pour l’ensemble des personnels des écoles ». Une mesure qui permettrait la continuité du service public d’éducation, « indispensable aux élèves comme à leurs familles », tout en protégeant le reste de la population.

Le risque d’être contaminé est beaucoup plus grande à l’école, comme nous pouvons le constater aux Mureaux avec la fermeture des écoles élémentaires. Si la probabilité pour les enfants d’attraper une forme grave du Covid est faible, il n’en est pas de même pour les enseignants et tous les professionnels travaillant dans l’éducation.

Un danger pour ces derniers, qui ne font pas partie des personnes vaccinées en priorité contre le coronavirus. Pour le syndicat SNUipp-FSU, cette situation est d’un non-sens total.

« Alors que des confinements sont mis en place dans 16 départements, les écoles restent ouvertes sans protection supplémentaire, quel que soit le taux d’incidence du département », relève dans un communiqué le premier syndicat des instituteurs et professeurs des écoles en maternelle et en primaire.

www.snuipp.fr | Le premier syndicat des instituteurs

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Souscrire à la NewsLetter
JE M'INSCRIS

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter “Mureaux Actu”

Soyez au plus près de l'actualité des Mureaux 
close-link
Recevez les meilleurs articles de la semaine !
Inscription
Rejoignez 4,5K abonnés
close-image
X

Merci !

Nos rédacteurs sont prévenus.